You are here

Events

Le gouvernement de l'Ontario œuvre pour la population afin de soutenir les établissements postsecondaires dans la prévention de la violence à caractère sexuel sur les campus et la lutte contre cette même violence.
 
Aujourd'hui, la ministre de la Formation et des Collèges et Universités a rendu public un rapport sommaire du sondage Avis des étudiants et des étudiantes sur la violence à caractère sexuel 2018.
 
Le rapport sommaire fournira des renseignements importants aux établissements postsecondaires, notamment par le biais des résumés par établissement, qui permettront à ces derniers d'orienter leur réponse à l'égard de la violence à caractère sexuel et leurs efforts de prévention.
 
Pour assurer la protection des étudiantes et étudiantes sur les campus et s'attaquer au sérieux problème de la violence à caractère sexuel qui affecte les étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire, la ministre Fullerton a également annoncé les mesures immédiates suivantes :

  • Exiger que chaque collège et université financé(e) par les fonds publics produise annuellement un rapport à l'intention de son conseil d'administration faisant état d'un certain nombre de mesures relatives aux incidents de violence à caractère sexuel et au soutien apporté aux étudiantes et étudiants qui ont vécu une expérience de violence à caractère sexuel.
  • Doubler les investissements du gouvernement au titre de la Subvention pour la sécurité des femmes sur les campus pour 2018-2019 afin d'aider les collèges et les universités à prévenir la violence à caractère sexuel.
  • Exiger que tous les collèges et universités financés par les fonds publics en Ontario aient un groupe de travail consacré à la lutte contre la violence à caractère sexuel sur les campus. Ce groupe de travail devra inclure divers représentants des étudiants et aura pour obligation de présenter les conclusions de son travail à son propre conseil d'administration ainsi qu'au ministère de la Formation et des Collèges et Universités.
  • Exiger que tous les collèges et universités financés par les fonds publics en Ontario révisent leur politique en matière de violence à caractère sexuel d'ici septembre 2019

La ministre de l'Éducation a annoncé aujourd'hui la mise en place d'un programme-cadre de mathématiques plus solide et le renforcement de l'enseignement des disciplines STIM et de littératie financière, ainsi que l'amélioration des occasions d'apprentissage liées aux métiers spécialisés et une restriction de l'utilisation des téléphones cellulaires dans les salles de classe, à l'échelle de la province. Ces mesures sont au cœur de la nouvelle vision du gouvernement, L'éducation à l'œuvre pour vous, au bénéfice des élèves et des parents de la province.
 
Le plan du gouvernement de l'Ontario L'éducation à l'œuvre pour vous vise à moderniser le curriculum ainsi que les salles de classe et à permettre aux membres du personnel enseignant de mieux préparer les élèves pour les réalités du monde moderne.
 
La nouvelle vision prévoit de moderniser les salles de classe de l'Ontario et d'offrir aux élèves davantage d'occasions de se préparer pour réussir leurs études postsecondaires, leur apprentissage ou leurs formations ou bien intégrer le marché du travail. Le plan englobera les changements suivants :

  • Modernisation des salles de classe grâce à l'élargissement des services à large bande, à l'élaboration d'une nouvelle politique qui restreindra l'utilisation de téléphones cellulaires pendant les heures cours, sauf à des fins éducatives, et à l'actualisation de la méthode d'évaluation de l'apprentissage en mettant un accent renouvelé sur l'équité partout dans la province;
  • Introduction de changements modestes dans le financement de l'éducation afin que les ressources demeurent concentrées sur les élèves en salle de classe;
  • Soutien de la mobilité des enseignantes et des enseignants, transparence, équité et cohérence accrues et obligation de rendre des comptes au conseil scolaire en ce qui a trait aux pratiques d'embauche du personnel enseignant;
  • Maintien du nombre d'élèves par classe de la maternelle à la 3e année, par l'établissement d'une approche cohérente relativement à l'effectif des classes de la 4eà la 8e année et harmonisation de l'effectif des classes du secondaire avec les autres provinces et territoires du Canada, tout en introduisant une nouvelle méthode d'apprentissage électronique et en réduisant la pression que les conseils scolaires subissent d'installer les élèves dans des bâtiments préfabriqués ou de créer des classes à années multiples.

 
Réforme du curriculum qui inclura :

  • un nouveau programme-cadre de mathématiques axé sur les éléments fondamentaux en mathématiques pour toutes les années d'études;
  • un accent renouvelé sur les disciplines STIM, les métiers spécialisés et la littératie financière;
  • un programme-cadre d'éducation physique et santé moderne et adapté à l'âge des élèves qui permettra d'assurer leur sécurité.

 
Il existera des dispositions claires autorisant les parents à dispenser leurs enfants des cours de santé sexuelle, et des modules en ligne seront à la disposition des parents qui souhaitent discuter de sujets liés à la santé sexuelle à la maison lorsqu'ils estiment que leur enfant est prêt.

Le gouvernement de l'Ontario travaille pour préserver la propreté et la beauté de la province pour les générations futures en prenant des mesures visant à réduire les déchets dans les collectivités à augmenter et améliorer le recyclage ménager tel que l'énonce notre plan environnemental.
 
La province invite le public à s'exprimer sur les mesures proposées pour réduire les déchets plastiques dans nos quartiers et nos parcs, pour réacheminer et réduire les déchets alimentaires et organiques des ménages et des entreprises et pour augmenter les possibilités pour la population de l'Ontario de participer aux efforts de réduction des déchets. Un document de consultation est affiché au Registre environnemental pour une période de 45 jours.  
 
L'Ontario s'est aussi engagée à rendre les producteurs responsables des déchets générés par leurs produits et leurs emballages, en les incitant à trouver des moyens nouveaux, innovateurs et rentables de recycler leurs produits et de réduire les coûts pour les consommateurs.

Aujourd'hui, le ministre des Transports et le président et chef de la direction de Metrolinx ont annoncé que l'Ontario facilite désormais la mobilité des familles dans la RGTH. Les enfants de 12 ans et moins pourront voyager gratuitement à bord de tous les trains et autobus GO à compter du 9 mars 2019, juste à temps pour la relâche scolaire.
 
L'introduction de la gratuité des trajets pour les enfants sur le réseau GO rendra les déplacements dans la région plus faciles et pratiques, dans le cadre du plan du gouvernement visant à mieux intégrer le transport en commun dans la RGTH. Les enfants de 12 ans et moins voyageront gratuitement dans tous les trains et autobus GO sans carte PRESTO. Les enfants peuvent déjà voyager gratuitement sur la TTC et l'UP Express.

Les familles de 23 000 enfants se trouvant actuellement en difficulté sur les listes d’attente du Programme ontarien des services en matière d’autisme vont finalement recevoir un soutien financier pour les aider à se procurer des services en matière d’autisme.
 
Aujourd’hui, le gouvernement de l’Ontario a annoncé une vaste réforme du Programme ontarien des services en matière d’autisme visant à supprimer la liste d’attente, injuste et pénalisante, et à rendre le programme viable et égalitaire, afin qu’un plus grand nombre de familles d’enfants et de jeunes atteints d’autisme puissent bénéficier de services.
 
En vertu des réformes proposées par le gouvernement, les familles peuvent bénéficier d’un budget pour les services aux enfants jusqu’à leurs 18 ans. Le montant du budget sera fonction de la durée d’inscription de l’enfant au programme, les soutiens ciblant les familles à faible revenu et à revenu moyen. On s’attend à ce que la réforme permette à 23 000 enfants de quitter la liste d’attente des services en matière d’autisme au cours des 18 prochains mois.
 
Les familles pourront choisir de se procurer les services admissibles qui leur sont le plus utiles, y compris les services comportementaux, qu’elles obtiendront auprès des fournisseurs de leur choix selon le principe du paiement à l’acte.
 
Voici quelques-unes des autres mesures :

  • doubler le financement octroyé à l’expansion des cinq centres de diagnostic de la province pour que les familles puissent recevoir plus rapidement un diagnostic;
  • instaurer un répertoire des fournisseurs de services pour aider les familles à trouver des superviseures et superviseurs cliniques qualifiés à l’égard des services comportementaux;
  • créer un organisme indépendant chargé d’intégrer les familles au programme et de les aider à gérer leur financement, à se procurer des services et à y accéder;
  • améliorer le mode de prestation des services afin que les familles fassent confiance aux fournisseurs et au réseau de services.

 
Autisme Ontario jouera un rôle clé tout au long de l’année prochaine en proposant aux familles de les aider à comprendre quelles sont leurs options et à trouver des fournisseurs de services par le biais d’ateliers, de séances de formation et d’un soutien individuel.

Pour la première fois en Ontario, les étudiantes et étudiants de l'ensemble des collèges et universités financés par les fonds publics verront leurs droits de scolarité diminuer de dix pour cent grâce à une réduction des droits de scolarité à l'échelle de la province instaurée par le gouvernement de l'Ontario.
 
Il y aura également un recentrage du Régime d'aide financière aux étudiantes et étudiants de l'Ontario (RAFEO) pour garantir que le programme demeure viable et pérenne pour les futurs étudiantes et étudiants tout en consacrant une plus grande proportion du financement du RAFEO aux familles qui ont le plus besoin d'une aide financière.
 
La ministre a également annoncé une mesure en faveur de la liberté de choix chez les étudiants qui permettra à chaque étudiante et étudiant de l'Ontario de décider de quels frais de scolarité elle ou il souhaite s'acquitter et de la façon dont cet argent sera attribué. Les frais destinés aux initiatives essentielles en matière de santé et de sécurité sur les campus continueront d'être obligatoires.
 
Faits en bref

  • La réduction des droits de scolarité du gouvernement pour 2019-2020 est historique. En effet, il s’agit de la première fois que les droits de scolarité des étudiants de l’Ontario diminuent, et ce, dans tous les programmes admissibles à un financement.
  • Les droits de scolarité moyens en Ontario ont augmenté considérablement depuis le milieu des années 1990 et sont actuellement les plus élevés de toutes les provinces canadiennes.
  • Un étudiant du Conestoga College inscrit à un programme de soins infirmiers auxiliaires verrait une réduction de 300 $ de ses droits de scolarité de l’année scolaire 2019-2020.
  • Un étudiant de premier cycle en arts et en sciences de l’Université de Guelph verrait une réduction de 700 $.
  • Un étudiant en ingénierie de l’Université Carleton verrait une réduction de 1 120 $.
  • Les étudiants paient des frais en plus des droits de scolarité, dont le montant peut aller de quelques centaines de dollars à 2 000 $ par année scolaire.
  • La vérificatrice générale a récemment déposé un rapport dans lequel elle soulignait ses préoccupations concernant tant la gestion du RAFEO que les dépenses excessives relatives au programme. Le rapport concluait que l’augmentation des dépenses du gouvernement précédent dans le cadre du RAFEO n’a pas entraîné une augmentation proportionnelle du nombre d’inscriptions.
  • Le gouvernement administrera un fonds pour aider les petits établissements du Nord à s’adapter à la réduction des droits de scolarité.

Les nouvelles arrivantes issues de minorités visibles qui s’intègrent à la société canadienne se heurtent à de nombreux obstacles à l’emploi. C’est pour aplanir ces difficultés que le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, a annoncé aujourd’hui le lancement d’un programme pilote de trois ans destiné à ces nouvelles arrivantes.
 
Le programme a pour but d’améliorer l’emploi et l’avancement professionnel des nouvelles arrivantes issues de minorités visibles au Canada en s’attaquant aux problèmes auxquels elles font face : discrimination fondée sur le sexe ou sur la race, précarité d’emploi, faibles revenus, absence de services de garde d’enfants abordables et insuffisance de soutiens sociaux.
 
IRCC travaillera avec la Société de recherche sociale appliquée pour mettre au point un cadre de conception et de mesure des programmes afin de quantifier l’efficacité d’interventions précises en matière d’emploi et de programmes, en déterminant quelles méthodes fonctionnent le mieux pour soutenir ces nouvelles arrivantes.

Le Portugal est le tout dernier pays à avoir signé un accord avec le Canada dans le cadre du programme Expérience internationale Canada (EIC). Ceci permet d’ouvrir d’autres voies d’échange entre les jeunes canadiens et portugais en offrant l’occasion aux jeunes portugais de travailler et de voyager au Canada, et aux jeunes canadiens, de travailler et de voyager au Portugal.
 
Dans le cadre de cet accord, les étrangers originaires du Portugal peuvent participer aux trois catégories d’EIC au lancement de la saison de 2019, soit Vacances-travail, Stage coop international et Jeunes professionnels.
 
Le programme EIC permet aux jeunes d’acquérir une expérience de travail précieuse tout en voyageant à l’étranger. Le Canada a conclu des accords officiels sur la mobilité des jeunes avec 34 pays et territoires où les jeunes canadiens peuvent travailler tout en voyageant. Les jeunes originaires de ces pays et territoires peuvent également venir au Canada pour y travailler et y voyager.

Les cliniques publiques de vaccination contre la grippe en Ontario sont maintenant disponibles.
L'Ontario dispose d'un programme universel d'immunisation contre la grippe. Cela signifie que les personnes qui vivent, travaillent ou vont à l'école en Ontario peuvent choisir de se faire vacciner gratuitement contre la grippe.
 
Les fournisseurs de soins de santé suggèrent que toute personne de plus de 6 mois devrait se faire vacciner contre la grippe. Ils suggèrent également que, en particulier, les personnes à risque élevé de complications ou de propagation de la grippe devraient se faire vacciner.
 
Vous pouvez plus vous informer au sujet ddu vaccin contre la grippe en Ontario avec notre article: Puis-je obtenir un vaccin contre la grippe?

Le Canada a accordé aux adultes l’accès en toute légalité au cannabis, en vertu de nouvelles lois strictes. De nouvelles peines sévères s'appliqueront aux personnes qui :

  • conduisent avec des facultés affaiblies par l’alcool ou la drogue, y compris le cannabis;
  • commettent des infractions liées au cannabis.

 
Les nouvelles peines liées au cannabis sont entrées en vigueur le 17 octobre 2018. Les infractions liées au cannabis comprennent :

  • la production, la distribution ou la vente illégale de cannabis;
  • l’importation illégale de cannabis ou de produits dérivés depuis l’étranger ou leur exportation illégale à l’étranger.

 
La majorité des infractions liées au cannabis seront passibles d’une peine maximale de 14 ans.
Les peines pour conduite avec facultés affaiblies entreront en vigueur le 18 décembre 2018 et les peines maximales passeront de cinq à dix ans.
 
Si vous commettez une infraction liée au cannabis ou de conduite avec facultés affaiblies, vous pourriez recevoir une amende, faire face à des accusations criminelles ou aller en prison. Il est aussi possible que vous soyez déclaré interdit de territoire au Canada pour grande criminalité. Que l’infraction ait été commise au Canada ou à l’étranger n’a pas d’importance. Cela signifie que :

  • les résidents permanents pourraient perdre leur statut et être renvoyés du pays;
  • les résidents temporaires (y compris les visiteurs, les étudiants et les travailleurs étrangers) pourraient ne pas avoir le droit d’entrer ou de rester au Canada;
  • les demandeurs d’asile pourraient ne pas être admissibles à une audience relative à leur demande d’asile.

 
Les droits d’appel des résidents permanents et des étrangers pourraient également être touchés, notamment ceux des personnes parrainées appartenant à la catégorie du regroupement familial.
 
Renseignez-vous sur les interdictions de territoire du Canada et sur la façon d’interjeter appel d’une mesure de renvoi.